Abonnez-vous ... pour être averti par mail à chaque nouvelle publication

mardi 16 octobre 2018

Evaluation des RPS - Cartographie des risques psychosociaux

Au moment où tous les salariés SAFRAN HE des 3 sites France reçoivent par courrier, une invitation à participer à une enquête sur les risques psychosociaux, la CGT souhaite rappeler ses principes et ses attentes.

Mesurer finement : Depuis plusieurs années, les membres du CHSCT demandent la mise en place d’une cartographie RPS avec un outil de mesure à la maille d’un service pour pouvoir évaluer en termes de prévention  les facteurs de risques qui peuvent mener à une dégradation des conditions de travail.

La Photographie à l’instant « t » : Les résultats de cette enquête ne seront qu’un simple indicateur des situations vécues au moment où l’enquête est réalisée.

Comparatif des résultats Vs Situations réels : Les résultats de ce questionnaire vont certainement faire apparaitre deux types de tendances soit :
  • les salariés s’approprient l’enquête et nous aurons connaissance de nouvelles situations RPS sur des périmètres de travail qui n’étaient pas connus. Nous pourrons dire dans ce cas que l’outil de mesure a son utilité
  • les salariés  ne répondent pas ou pas assez pour mettre en évidence des facteurs de risques « connus » sur certains secteurs de travail et nous pourrons dire que l’outil de mesure n’a pas été efficace.
Dans tous les cas, la CGT souhaite à l’occasion de cette enquête dire que cela fait plusieurs années déjà que nos Directions évaluent, mettent en place des indicateurs sous toutes les formes et qu’elles ont déjà connaissance de certaines difficultés.


Il n’est pas nécessaire d’attendre le résultat de l’enquête pour mettre en place des actions pour régler les RPS déjà connus.

S’il est nécessaire de « mesurer » pour pouvoir « prévenir » des risques, il est surtout urgent d’agir dès à présent pour les situations déjà connues (DRH, RTDI, Régulation, les Assistant(e)s), managers de proximité...)

En conséquence, la CGT souhaite que les salariés répondent massivement à cette enquête mais reste très vigilante sur le fait que notre Direction doit agir.

La façon de « piloter» l’entreprise entraine des conséquences néfastes sur les conditions de travail.

Celles-ci doivent changer pour que chaque salarié puisse s’épanouir sur son lieu de travail.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...