Abonnez-vous ... pour être averti par mail à chaque nouvelle publication

vendredi 27 avril 2018

1er MAI

Mail aux salariés du 27 Avril pour la mobilisation du 1er MAI :
Bonjour,

Vous trouverez ci-joint le tract d'appel à la mobilisation du 1er Mai de la fédération CGT de la Métallurgie.

Il explique bien les enjeux nous concernant :

Les négociations dans les branches entamées en septembre 2016 vont d'ici la fin de l'année 2018, redéfinir entièrement un nouveau dispositif conventionnel pour les 1 400 000 travailleurs de la métallurgie. Tous les accords et conventions existantes seront alors caducs.

Nous sommes donc tous concernés !

Pour rappel, ci-dessous les dates et lieux des actions :

- Soirée débat le 30 Avril, salle Maurice Thorez à TARNOS. En présence de BERNARD THIBAULT, ancien secrétaire générale de la CGT et membre de l'OIT, organisation internationale du travail. 18h30 : Apéro-Tapas, 20h 00 : Débat.

- Manifestation du 1er Mai à 11h00 à BAYONNE, place Saint URSULE

- Manifestation du 1er Mai à 10h30 à DAX, à la Gare.

Fraternellement.

La CGT Turbomeca Tarnos.
Cliquez sur l'image pour agrandir


mardi 17 avril 2018

Jeudi 19 Avril Grève et manifestations interprofessionnelles

Mail aux salariés
De nombreux secteurs de la société sont entrés en lutte. Travailleurs.ses du rail, de l'énergie, des accueils périscolaires, des bibliothèques, des musés, de Carrefour, des EHPAD, des aides à domicile, du crédit mutuel, éboueurs.ses, fonctionnaires, lycéen.nes et étudiant.es, etc. Ils et elles défendent leurs droits, leurs conditions de travail, leur dignité, le Service public.
La lutte des uns est celle de tous. Organisons nous dans nos lieux de travail et nos lieux de vie, formulons nos revendications et rejoignons la lutte.
La CGT propose aux salariés, retraités, précaires, privés d'emploi, étudiants et lycéens plusieurs temps de convergence pour donner de la visibilité aux luttes en cours.
Sortons de nos prés carrés, des fausses réponses qu'on veut nous imposer tous les jours à la télévision ou dans les journaux à sensation que détiennent ceux qui ont le pouvoir financier.
Non les chômeurs ne sont pas des profiteurs : on renforce leur contrôle alors qu'on supprime des postes pour contrôler les évadés fiscaux qui pillent et exportent la richesse.
Non les cheminots et les fonctionnaires ne sont pas des nantis : leur statut garantit la continuité républicaine pour les usagers.
Non les patrons du CAC40 ne sont pas méritants et légitimes à s'enrichir sur le travail des autres. Beaucoup ont hérité d'une situation. Certains s'enrichissent énormément en supprimant des postes, et percevant des aides publiques sans contrepartie, ce qui accentue les déficits sociaux.
Non le Président et le gouvernement ne peuvent pas utiliser leur mandat pour détruire le modèle social déjà mis à mal par les gouvernements successifs.
Nous avons notre mot à dire !
La CGT appelle tous les syndicats à décider avec les salarié.es d'appels à la grève et à participer aux manifestations :
Ce jeudi 19 Avril à Bayonne, 10h Rond point Castorama.
Les organisations syndicales FSU et les organisations de jeunesse UNEF et solidaires appellent à participer à l'action.
Tract à venir ce mercredi avec les détails de l'appel.

mercredi 4 avril 2018

Information/consultation sur Projet ligne du futur, Pale de Prérotation.


Le CHSCT doit rendre un avis dans le cadre de la procédure information/consultation, concernant le projet ligne du futur Pales de Prerotation.

L’élément majeur concernant ce projet est l’implantation d’un nouveau procédé de fabrication additive. Nous notons comme positif le fait d’investir dans des nouveaux procédés à la Direction industrielle de TARNOS même si ce projet soulève de nombreuses problématiques.

Ce procédé est l’introduction d’une nouvelle technologie pour laquelle il faut tout mettre en place sans éléments de comparaison existant sur notre site.

Afin d’essayer de garantir un contexte favorable à l’implantation de ce procédé, nos élus se sont rendus sur le site de Bordes où des moyens comparables ont été mis en place.

En parallèle une FAQ, foire aux questions a circulé permettant soit de lever des interrogations ou d’en susciter de nouvelles.

L’outil d’estimation des risques psychosociaux, ERPS, outil de l’accord d’accompagnement social des projets a mis en évidence les facteurs de risques pour lesquels il faut mettre en place un plan d’action, à savoir :

-        Quantifier les évolutions de travail, renforcer la planification et la gestion de production

-        Donner les bons niveaux de formation et de tutorat pour garantir l’acquisition des nouvelles compétences. Accompagner au sein de l’entreprise les contrôleurs et operateurs sur machine électroérosion à redéployer

-        Faire participer les salariés à l’évolution de leurs fiches de postes,  réaliser les GOM, valoriser les montées en compétences, faire participer les salariés à l’implantation de la nouvelle ligne et aux études ergonomique de leurs postes de travail.

-        Concernant le contrôle libératoire, il apparait comme fait majeur et nouveau que le salarié « usinant » soit le même que le salarié qui va faire le contrôle final et libérer la pièce.







Cette nouvelle façon de travailler apparait clairement comme un conflit de valeur qui pose les questions de responsabilité et de stress en cas de non-conformité des pièces produites. Les débats en CHSCT ont conduit les membres à préconiser un contrôle croisé. Pour la CGT, nous émettons des inquiétudes sur cette partie du projet.

Nos enquêtes nous conduisent à demander un suivi dans le temps de la mise en œuvre de ce projet. C’est pourquoi, nous demandons un suivi trimestriel lors des CHSCT ordinaire.

Vu la dangerosité des poudres utilisées « CuNi3Si », produit CMR catégorie 2, nous souhaitons émettre des réserves et des préconisations dans ce rendus d’avis, à savoir :

-        Réalisation des contrôles des VLEP (valeur limite d’exposition professionnelle) + Contrôle surfacique pour évaluer « l’empoussièrement » des poudres et la qualité du nettoyage

-        Engager un suivi urinaire et des voies respiratoires dans le suivi médical des salariés

-        Garantir le nettoyage des locaux après chaque utilisation de la machine, lors des chargements/déchargement des poudres

-        Comme indiqué dans le guide de conduite de la machine de fusion laser, limiter à une durée de 2h30, habillage/déshabillage inclus, le port des EPI (masque, combinaison, etc…)

-        Garantir dans le plan de prévention des sociétés extérieures faisant le nettoyage de ces locaux, une sensibilisation SSE au bon niveau.

La CGT a longtemps débattu sur l’avis à rendre ce jour en CHSCT.

La mise en œuvre du projet s’étale sur plusieurs années, en l’état nous ne pouvons évaluer tous les tenants et aboutissants. Nous n’avons pas abordé par exemple, le procédé retenu pour garantir la rugosité des pièces et la robotisation des moyens d’usinage.

Le CHSCT suivra ces parties connexes lors des visites CHSCT trimestrielles tout au long de la mise en œuvre du projet. Par expérience, nous savons qu’il y aura des difficultés pour les salariés qui n’apparaissent pas actuellement dans ce projet (rythme de travail, entretien des machines, analyses de risques aux postes de travail, etc…)

Nous émettons cependant un avis favorable à l’introduction de ce projet de ligne du futur  qui est une évolution technologique inéluctable, sous réserves que la Direction respecte nos préconisations.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...