Abonnez-vous ... pour être averti par mail à chaque nouvelle publication

jeudi 5 février 2015

NAO 2015 Réunion de Bilan

Les Négociations Annuelles Obligatoire (NAO) de l’année 2015 ont débuté mardi 27 janvier par la traditionnelle réunion de bilan. A l’occasion de cette rencontre, la direction remet des informations qui doivent servir aux organisations syndicales d’éléments à la négociation.

Rappel des NAO 2014 :
La CGT et les autres Organisations Syndicales représentatives ont signé un accord sur les mesures sociales qui prévoyait notamment des AG plus fortes que les AI, une mesure plancher de 1000€, et sur l’emploi, le maintien de notre capacité industrielle.

Bilan politique salariale :
-       Pour les ouvriers et ETAM :
o    une AG de 1.4% versée le 1er Février 2014
o   Budget AI de 1.05% au 1er aout : Selon la Direction, près d’un salarié sur deux a bénéficié d’une AI :
-       Environ 800 pts ont été distribués dans le cadre des mesures spécifiques
-       L’équivalent de 0.1% de la MS aurait été distribué Hors quota pour le réajustement des filières techniciens et Bac Pro.
-       Pour les ingénieurs et cadres : Budget AI de 2.65% : 9 Salariés auraient eu 0% et 138 auraient eu moins de 1000€ d’augmentation sur l’année avec une  AI moyenne à 1.89%
-       Pour toutes les catégories :
-       150€ de prime versé en avril dont 50% a été  pérennisé au 1er Déc 2014 sur la prime énergie.
-       1021 salariés (environ 1/4 de l’effectif) auraient bénéficié de la mesure plancher de 1000 €.
-       La direction fait remarquer que le programme salarial 2014 est de 2.65% mais que dans les faits, il est à 3.1% en comptant la prime de 150€ et le plancher de 1000€.
ð  Pour la CGT le point positif de cette politique salariale était l’AG plus forte que l’AI. Néanmoins  elle n’était pas à la hauteur de l’évolution du coût de la vie en 2014 et ne concernait qu’une partie du personnel.
ð  Le niveau des AI à 1.05% ne permet pas le doublement du salaire sur une carrière professionnelle. Pour la CGT le niveau minimum requis est de 1.5%.
ð  La CGT fait remarquer que la Direction ne donne aucun moyen de vérification des mesures individuelles. Nous ne pouvons donc pas dire si le budget a été entièrement consommé..

Rémunérations complémentaires moyennes :
Intéressement       à 3180€ en 2014 (3100€ en 2013)
Participation         à 2194€ en 2014 (1770€ en 2013)
PEG                     à +20% d’abondement soit 6756€
La direction additionne les mesures salariales, la participation et  l’intéressement pour nous annoncer que nous touchons pratiquement 15 mois de salaire dans l’année !
ð  La CGT refuse cet amalgame. En effet il faut faire la distinction entre le salaire, censé rémunérer la force de travail + la reconnaissance de la qualification du salarié et les rétributions sous forme de participation ou d’intéressement qui dépendent des profits de l’entreprise et/ou de l’évolution du cours de la bourse et ont donc un caractère aléatoire. A ce titre ces rétributions ne doivent pas être substituées à du salaire.

Temps de travail
37000 heures supplémentaires ont été effectuées en 2014
ð  La CGT note que ces heures supplémentaires correspondent à 25 emplois temps plein. Elle fait remarquer aussi qu’en plus de cela il y a eu 35000h d’écrêtées en 2014, donc quasiment autant d’emplois potentiels en moins.
Emploi
4985 effectifs inscrits dont 500 Microturbo.1540 à l’étranger soit un total de 6525 personnes.
En 2014      à 148 entrées dont 35 mutations groupe
                 à 170 départs dont 29 mutations groupe et 16 ruptures conventionnelles
Evolution des Effectifs France sur un an : -25 ouvriers -25 ETAM et +30 cadres
Capacité industrielle monde : -168 effectifs TMM et TMUK
68 recrutements dont 26 intérimaires ont été réalisés dans le domaine industriel.
ð  La CGT remarque qu’au niveau des effectifs ouvriers, la direction n’a pas respecté son engagement de maintenir l’emploi industriel dans le périmètre France malgré les 68 recrutements le delta est négatif avec moins 25 personnes production. Elle souligne également une baisse inquiétante des effectifs ETAM.
ð  Concernant les ruptures conventionnelles, la CGT demande combien de postes ont été remplacés sur les 16 départs è Fin de non-recevoir de la direction qui considère que cela est une mesure à la marge… qui représente tout de même près de 10% des départs…
ð  La CGT constate un manque d’effectif dans les ateliers pour 2015 par rapport à une charge supplémentaire de 100 moteurs annoncée dernièrement.  La direction propose d’inclure dans le calcul de la capacité annuelle le quota d’heures supplémentaires. Cette mesure tend à intégrer les HS dans le temps de travail de base au détriment de l’emploi.
Le recrutement d’alternants a été porté à hauteur de 6% de l’effectif pour 5,5% prévu dans l’accord (165 personnes).
ð  La CGT souligne comme positif l’augmentation de la politique d’alternance notamment dans le domaine productif, mais il faudra traduire c’est effort de formation par des embauches en fin de  cursus. Pour rappel très peu ou pas d’apprentis ont été embauchés ces dernières années à l’exception de 2014 grâce à l’action de la CGT et des salariés.
Calendrier des prochaines réunions
Les prochaines réunions de négociation auront lieu les 11 et 18 février 2015
ð  La CGT rappelle à la direction sa démarche basée sur la consultation de ses syndiqués et  des salariés. Le calendrier serré imposé ne pourra donc pas être respecté en l’état.
EN CONCLUSION

Ces dernières années, la direction s’engage sur des NAO déjà cadrées par le groupe en matière de politique salariale. Sans mobilisation des salariés, il apparaît difficile d’aller au-delà de ce cadrage. 
Reste le terrain de l’emploi où les OS et notamment la CGT croyaient avoir encore quelques marges de négociation. A ce jour, la direction n’a pas tenu ses engagements par rapport à l’accord signé l’an dernier (-25 en production). De plus, nous pouvons dire que la direction a volontairement tenu un discours alarmiste sur une baisse significative de la charge en 2015 afin de mettre une certaine pression sur les OS et les salariés en fin d’année dernière dans le cadre de l’« Agilité-Performance ». Pour preuve, à peine le relevé de conclusions signé, elle annonce en CE 100 moteurs supplémentaires à livrer cette année.
Au final notre capacité mondiale aura baissé avec 168 licenciements à l’étranger et une baisse des effectifs en France.
Il nous apparaît difficile dans ces conditions de parler de dialogue social mais plutôt de « manipulations sociales ». Devant ce constat, seule une réponse collective nous permettra de nous faire entendre. Ces négociations devront être l’affaire de tous les salariés. La CGT veut permettre, dans tous les établissements, aux salariés de s’informer, de donner leurs opinions et d’élaborer les revendications.
Préparons-nous à participer et agir ensemble…


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...