Abonnez-vous ... pour être averti par mail à chaque nouvelle publication

vendredi 13 février 2015

NAO 2015 : 2e Réunion


La Direction a réuni les organisations syndicales pour la 2ème réunion NAO le 11 Février 2015.
Au travers des managers, elle a organisé des réunions de « soi-disant » information. Mais vous a-t-on réellement informé de la teneur des discussions et des échanges tenus au cours de cette réunion ?  Résumé et analyse CGT … 

Les quelques 500 salariés qui se sont mobilisés sur les 3 sites à l’occasion du mouvement initié par la CGT juste avant la réunion, ont bien eu raison de le faire. En effet la direction s’est bien montrée provocatrice et irrespectueuse sur ses premières propositions… 

Un tableau bien noirci…

Premier constat : Politique inchangée par rapport à 2014, le contexte présenté par la direction mélange des éléments pour appuyer sa stratégie : chiffres SAFRAN, chiffres TURBOMECA, années de références différentes, intéressement, participation…  Personne ne s’y retrouve et c’est bien la volonté de la direction  qui met tout en œuvre pour noircir le tableau, et  justifier les MAIGRES propositions qu’elle va révéler aux OS.


Politique salariale :

La Direction fait référence à l’indice INSEE et affiche une inflation à 0 % pour 2014.
ð  La CGT fait remarquer que selon l’INSEE lui-même, son indice n’est pas représentatif de l’évolution du coût de la vie.

La Direction a avancé ses propositions en matière de politique salariale pour l’année 2015, précisant avec insistance que ces propositions seront celles appliquées en cas de non signature majoritaire :
-       Non cadres :
o   0,4 % AG au 1er mars 2015  (rappel 2014: AG de 1.4% versée le 1er février)
o   0,75 % AI au 1er août 2015 incluant toutes les mesures spécifiques  (rappel 2014: 1.05% au 1er aout)
o   valorisation de la prime d’ancienneté  à hauteur de 0,2 %
-       Cadres :
o   1,35 % AI au 1er janvier 2015  (rappel 2014: AI de 2.65%)
Après ses propositions, dont nous vous laissons juger le niveau, la Direction a demandé aux Organisations Syndicales leurs appréciations et leurs revendications.

ð  La  CGT a rappelé sa démarche qui s’appuie sur les repères revendicatifs nationaux et qui se base sur la consultation de ses adhérents et des salariés afin de construire les revendications. 

Emploi

La Direction parle de « maintien des effectifs en 2014 », et réitère son leitmotiv « Un emploi pour tous ».
ð  La CGT affiche son désaccord quant à la stabilité des effectifs énoncée par la Direction. Effectivement les chiffres montrent une décrue des effectifs ouvriers et ETAM sur l’année 2014 au périmètre France, c’est un non-respect des engagements NAO 2014. A cette baisse d’effectif se rajoutent 168 licenciements sur le périmètre monde qui ont un impact sur notre capacité de production. De plus, la CGT dénonce fermement la pratique qui vise à intégrer les heures supplémentaires dans le calcul charge/capacité : cette provocation est une première à TURBOMECA. Effectivement même si la Direction annonce quelques 150 recrutements ils seront bien en-deçà de nos réels besoins. La CGT fait d’ailleurs remarquer que certains salariés ont déjà effectué 30 heures supplémentaires en janvier, ce qui laisse présager que le plafond des 130 heures va être atteint très rapidement.

La Direction répond qu’elle se rapprochera des Organisations Syndicales pour déplafonner ce quota…
ð  La CGT constate que l’équilibre vie privée/vie professionnelle mis en avant par la Direction lors des discussions Agilité/Performances est de fait mis à mal. La CGT indique toutefois qu’elle n’est pas opposée à l’utilisation des heures supplémentaires mais  uniquement dans un contexte de  surcroît temporaire de charge
ð  A cela s’ajoute des situations de détachement qui se multiplient et durent dans le temps ce qui est générateur de RPS.

Le but n’est-il pas clairement de mettre à mal  l’accord des 35 h ?

EN CONCLUSION

-        Comment la Direction peut-elle penser qu’après l’annonce de chiffres records, les salariés vont pouvoir accepter des propositions aussi basses, voire ridicules ?
-        Comment demander constamment des efforts aux salariés, sans jamais les récompenser ?
-        Comment pouvons-nous accepter cette provocation, ce manque de considération, ce manque de respect  des organisations syndicales et au travers d’elles, les salariés ?

Il est encore temps de réagir. Ne nous laissons pas embarquer dans cette pièce de théâtre écrite et mise en scène par notre direction.
Soyons plutôt les ACTEURS de celle-ci, modifions le scénario, réécrivons les textes, nous ne sommes pas un poids financier dans l’entreprise, mais au contraire, nous sommes les Hommes et les Femmes qui sont et qui créent la richesse de TURBOMECA

La délégation CGT invite l’ensemble des salariés et des organisations syndicales à se mobiliser contre l’attitude provocatrice de la direction.

PREPARONS-NOUS A PARTICIPER ET A AGIR ENSEMBLE…
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...