Abonnez-vous ... pour être averti par mail à chaque nouvelle publication

jeudi 7 mars 2013

TITAN A LA SAUCE SAFRAN

Souvenez vous du courrier du PDG de Titan au ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, nous avons malheureusement les mêmes genres d’appréciations de la part du DG d'Aircelle Maroc, une filiale du groupe Safran.

Ci-dessous, les liens des courriers et articles qui relatent des propos qui ont dérapé.


Ci dessous le lien de l’article des Echos
« Au Maroc, les industriels sont accueillis comme des rois »
Les Echos consacrent un article au Maroc, qui « déroule le tapis rouge pour les industriels ». Les groupes français sont les premiers investisseurs locaux. Parmi ces entreprises, figure Safran, qui compte six filiales différentes dans le pays (Labinal, Safran Engineering, Aircelle, Morpho…). Les éléments en composite d’Aircelle sont expédiés vers d’autres pays occidentaux, pour le compte de clients comme CFM, Rolls-Royce, Embraer, ou Sukhoï. Néanmoins, il ne s’agit pas d’une concurrence déloyale pour les autres usines du groupe, estime Benoît Martin-Laprade, directeur général d’Aircelle Maroc : « Il faut raisonner par rapport à nos concurrents américains, Goodrich, Spirit ou General Electric, qui ont tous implanté des sites au Mexique, pour abaisser l’ensemble de leurs coûts de production. Nous devons en tenir compte si l’on veut rester compétitifs ». Selon lui, le Maroc présente de nombreux avantages : « Dans l’aéronautique, il n’existe certes pas de formation spécifique et l’on doit former nous-mêmes les jeunes. Mais, comparé aux Français, ils sont dynamiques et ont une vraie soif d’apprendre. Ils n’hésitent pas à faire des formations le soir, apprennent la méthodologie et ils l’appliquent. »
Les Echos – 04/03
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...