Abonnez-vous ... pour être averti par mail à chaque nouvelle publication

dimanche 16 décembre 2012

Safran promet quatre années d'investissements industriels

[A lire dans L'usine nouvelle]

Lors de son audition devant la commission de la défense de l'Assemblée nationale, Jean-Paul Herteman, PDG de Safran, a précisé que le groupe continue d'investir dans ses usines pour les quatre prochaines années.
Safran investit dans la R&D mais également dans ses usines. C'est le message qu'a passé son PDG lors de son audition qui s'est tenue le 11 décembre dernier devant la commission de la défense de l'Assemblée nationale. "Les quatre dernières années et les quatre prochaines années sont marqués par un investissement industriel plus important en France qu'à l'étranger", a déclaré Jean-Paul Herteman.
LOGIQUE STRATÉGIQUE ET PATRIOTISME ÉCONOMIQUE
Ces dernières années, Safran a procédé à un tour de France d'investissements dans ses usines : 110 millions d'euros chez le fabricant de turbines d'hélicoptères Turbomeca à Bordes (Pyrénées-Atlantiques), 40 à 50 millions chez Messier Bugatti Dowty à Bidos (Pyrénées-Atlantiques) pour la fabrication de trains d'atterrissage, 53 millions chez Sagem à Montluçon (Allier) pour la fabrication d'équipements de navigation inertielle, et 12 millions sur l’usine Labinal de Villemur-sur-Tarn pour fabriquer des câblages pour avion et hélicoptères.
"La plupart de ces installations industrielles dataient de la seconde guerre mondiale. Il fallait les reconstruire soit sur place, soit ailleurs. S'agissant de haute technologie, la logique stratégique rejoint la logique de patriotisme économique. Et nous avons choisi de reconstruire sur place", explique le dirigeant. Ainsi, à Bordes, le groupe estime avoir l'usine la plus moderne du monde en matière de moteurs d'hélicoptères.
6 000 RECRUTEMENTS PAR AN, LA MOITIÉ EN FRANCE
2013 s'annonce d'un même tonneau que les années précédentes. "Nos investissements industriels pour 2013 sont en forte croissance et la très grande majorité se feront en France alors même que 80% de notre chiffre d'affaires provient de l'étranger", a indiqué Jean Paul Herteman. Ces investissements s'accompagnent d'embauches. "Nous recrutons 6000 personnes par an dont la moitié en France", a-t-il également précisé.
Le PDG a souligné que les activités de défense pesaient pour 20% d'un chiffre d'affaires d'environ 13 milliards d'euros. "Elles connaissent un taux de croissance de 15%", a-t-il dit. Safran fournit notamment les moteurs M88 du Rafale mais également l'équipement Felin du soldat de l'armée de terre française. En matière de systèmes et sous-systèmes, il tire parti d'une double expertise de sa filiale Sagem dans le domaine des technologies d'optronique (vision nocturne) et de navigation inertielle qui permettent de se connaître sa position avec une grande précision sans faire appel au GPS.

Source 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...